Plan 50 000 arbres d’ici 2026

Plan 50 000 arbres d’ici 2026

Déjà plus de 15 000 arbres plantés… Et on continue.

Notre patrimoine arboré est reconnu comme exceptionnel mais il est fragile. Sa préservation est une priorité. Dans le même temps, il nous faut aller plus loin et profiter de chaque projet public ou privé pour étendre la canopée urbaine. L’arbre est au cœur de toutes les questions paysagères, culturelles, sociales et environnementales devenues prépondérantes en ce début de siècle avec la lutte contre le changement climatique et l’érosion de la biodiversité.

À Montpellier, l’arbre occupe une place majeure dans le paysage urbain, surtout dans le contexte d’intense urbanisation et de réchauffement climatique que connaît la ville ces dernières décennies. Ainsi, la Ville gère directement un important patrimoine arboré, auxquels il faut ajouter l’ensemble du patrimoine arboré planté dans les parcs non communaux et les jardins privés. En tout ce sont 1430 hectares de canopée soit l’équivalent de 1677 terrains de football.

En tant que ville méditerranéenne, Montpellier doit faire face à des étés plus chauds et plus secs, suivis à l’automne, d’évènements cévenols et méditerranéens marqués par de violentes précipitations. Ces phénomènes conséquents du changement climatique risquent de s’accentuer. Notre priorité est donc d’offrir une ville toujours plus agréable, en s’adaptant au dérèglement climatique et en cherchant à atténuer ses effets.

Pour cela les arbres de la ville, publics et privés, qui constituent la canopée urbaine, sont de grands atouts. En effet, l’arbre rafraichit la ville : d’une part il fournit de l’ombre, d’autre part il transpire. Dans le cas de la transpiration, c’est l’énergie que l’évaporation de l’eau exige qui permet de réduire l’échauffement des feuilles et les maintient à une température proche de celle de l’air, ce qui réduit l’échauffement de la rue et augmente très légèrement l’humidité de l’air autour de l’arbre.

Parmi les actions à mener viennent en tête la création de nouveaux espaces boisés pour étendre la canopée et la diversification de la palette végétale avec des espèces locales résistantes à la sécheresse et l’expérimentation d’espèces issues d’autres régions du monde et potentiellement adaptées à l’évolution de notre climat. La Ville plante ainsi massivement et propose d’accompagner les porteurs de projet privés. De grandes opérations de plantations participatives avec les habitants et les scolaires sont organisées chaque année à l’automne dans le but de sensibiliser chacun sur cet enjeu brûlant.

Pour cet automne 2023, les plantations participatives débutent dès ce mardi 28 novembre avec les écoles. Elles auront lieu de 9h30 à 11h30 :

  • Mardi 28/11 : Parc Malbosc
  • Jeudi 30/11 : Parc de la Grande Lironde 
  • Mardi 05/12 : Parc du Rieucoulon et Parc Rimbaud
  • Jeudi 07/12 : Parc de la Rauze 
  • Mardi 12/12 : Parc Malbosc

Vous pourrez également participer à un chantier participatif sur la journée du 2 décembre de 9h à 17h00 sur le site de l’Agriparc des Bouisses.

Stéphane Jouault
Adjoint au maire délégué à la Nature en Ville et à la Biodiversité

Urbanisation et monoculture : la fin du règne du Platane ? : Stéphane Jouault dans Socialter (09 novembre 2023)

Urbanisation et monoculture : la fin du règne du Platane ? : Stéphane Jouault dans Socialter (09 novembre 2023)

Emblématique des cours d’école, des larges avenues et des places méridionales, le platane n’est quasiment plus planté en France, et son abattage se poursuit. Comme l’orme avant lui, cet arbre imposant paye les pots cassés d’une végétalisation urbaine à base de monoculture et de clonage.

Lire la suite de l’article

Interventions en Conseil municipal du 18 juillet 2023

Interventions en Conseil municipal du 18 juillet 2023

Coralie Mantion sur le Pôle éducatif des Halles à la PailladeLa vidéo

Stéphane Jouault sur l’Écologie de la SantéLa vidéo

Eddine Ariztegui sur le soutien au Chenil social et solidaire de CoalliaLa vidéo

Marie Massart sur le soutien à l’Association des Jardins Familiaux du Rieu CoulonLa Vidéo

Stéphane Jouault a expliqué notre vote Contre le projet de Folie Architecturale à l’Ilot VernièreLa Vidéo